Les objets high-tech qui facilitent la vie des voyageurs

High-tech et voyage
17.05 2019
Image Les objets high-tech qui facilitent la vie des voyageurs

Les objets high-tech font à l'heure actuelle partie du quotidien. Pour les voyageurs, quel que soit le mode de transport, ils sont appelés à s'en servir au départ, à l'arrivée et des fois entre les deux. Pour les voyages en avion, il est maintenant reconnu l'apport de ces objets. Ils ont tellement facilité l'accès à l'aéroport, l'enregistrement, le contrôle et l'embarquement à bord de l'avion.

Le passeport biométrique

Le premier objet high-tech qui a vraiment facilité la vie des voyageurs en avion est le passeport biométrique. En France, tout passeport est devenu biométrique depuis fin juin 2009. C'est un passeport doté d'une puce électronique. Celle-ci contient toutes les informations identitaires et biométriques sur le détenteur :

  • Nom et prénom,
  • Date de naissance,
  • Adresse,
  • Photo d'identité,
  • Empreintes digitales.

Ces informations sont utilisées pour authentifier automatiquement l'identité du détenteur du passeport. Dirigée par Albert Karaziwan, l'entreprise Semlex est reconnue dans ce domaine sur la scène internationale. En effet, elle est spécialisée dans la fabrication de documents d'identification et d'authentification identitaires.

Le passeport possède une puce avec la reconnaissance faciale du détenteur ainsi que d'un microprocesseur. À l'enregistrement, il suffit d'ouvrir la page du passeport portant la puce. Immédiatement, l'agent des visas peut numériser les données et donner son autorisation. C'est un procédé rapide à l'avantage des voyageurs.

Le traqueur de bagage

Il est possible d'éviter de faire partie des 3 millions de passagers qui ont perdu leur bagage chaque année en Europe. C'est faisable grâce à « Trace Me ». C'est une étiquette de bagages unique approuvée par les compagnies aériennes. Elle dispose d'un numéro d'identification unique qu'on attache à son bagage en plus de l'étiquette standard des compagnies aériennes.

S'il se trouve que le bagage en question est perdu, le numéro de série individuel de Trace Me peut être introduit dans le système de gestion des bagages SITA de la compagnie aérienne (Société Internationale de Télécommunication Aéronautique). Ainsi, le bagage peut être identifié et restitué rapidement à son propriétaire. En cas de perte du bagage, la vie est plus que facilitée avec Trace Me.

La valise autonome et connectée

Au dernier salon de l'électronique à Las Vegas en janvier dernier, la dernière version de la valise autonome et connectée a été présentée au public. Elle est capable de suivre son propriétaire à la trace. La valise est robotisée et équipée d'une caméra et de capteurs. Ceux-ci lui permettent de se déplacer sans entrer en collision avec de possibles obstacles. Elle peut rouler jusqu'à plus de 11 km/h et peut avancer au même rythme que le voyageur.

Ainsi, elle peut le suivre même s'il court pour rattraper son avion. C'est le smartphone du propriétaire qui est utilisé comme une balise que la valise suit à la trace. Au cas où la valise se trouve trop éloignée de son propriétaire, le Bluetooth de ce dernier se met à vibrer.

Une fois commercialisée, la valise connectée sera d'une grande utilité pour les voyageurs. Le premier grand avantage est la liberté totale d'utiliser les deux mains.

Toutefois, la réalité peut gêner cette valise robotisée à suivre son propriétaire. Déjà dans un aéroport bondé ou un jour de grand départ, les voyageurs ont des problèmes à se frayer un chemin avec leurs valises à roulettes. Il faut aussi tenir compte du poids. Vide, la valise pèse dans les 7 kilos. Seulement, nombreuses sont les compagnies aériennes qui n'autorisent que 10 à 12 kilos en cabine.